Durée 50 min

Chorégraphie, lumières, décor, costumes Martin Harriague

Musique F. Schubert

Assistant F. Dubuc
 

Interprètes Frida Dam Seidel & Martin Harriague

Co-production CCN Malandain Ballet Biarritz & Korzo Productions

Première Festival Temps d'aimer - Biarritz / 9 septembre 2019

      

Présentation

Après avoir créé plusieurs pièces de groupe, Martin Harriague a choisi la forme du duo pour revenir sur un thème qui lui tient à cœur : les liens, sur fond d’urgence écologique, entre l’homme et sa planète. Avec sa complice et collaboratrice de longue date Frida Dam Seidel, actuellement danseuse du Ballet de Göteborg où elle interprète le répertoire d’Ohad Naharin, Sidi Larbi Cherkaoui, Sharon Eyal et Damien Jalet, il se met en scène à ses côtés sur des musiques de Schubert dans un pas de deux à la fois abstrait et visuel. Sur le plateau un objet insolite, boîte de Pandore ou mystérieux monolithe, ouvre la porte à tous les possibles. Car s’il est ici question de dégradation de la nature et d’extinction massive, la pièce prend aussi le risque de porter l’espoir d’une renaissance. Mais suffit-il de remonter le temps pour retrouver le Paradis perdu, l’Eden luxuriant des images d’antan ? 

Presse 

Fossile prend vie par le corps de Frida Dam Seidel et devient une pièce de danse, laquelle s’envole grâce à un solo à tomber par terre, plein d’attirance et de trouble. Aplomb du geste, suspense, et sans doute un clin d’oeil à La Mort du Cygne, sous forme d’un troll nordique et féminin. En vérité, il faudrait parler d’un duo, parce que dans la main de cette Eve, le crâne prend vie à l’instar d’un partenaire vivant. (...) L’esprit iconoclaste, farceur et burlesque de Harriague trouve en Dam Seidel - et dans les airs de Schubert - un contrepoint qui en adoucit les ardeurs et crée un équilibre subtil entre poésie et espièglerie.

Danser canal historique, Thomas Hahn, septembre 2019

Le Théâtre du Casino de Biarritz était emballé par cette première proposé par un talent issu du cru local (...). Il y a des transitions et des effets qui pourraient être perfectionnés, mais Harriague parvient à faire paraitre facile ce qui était une une mission périlleuse, à savoir la création d’un duo de 55 minutes. Malandain pourrait bien avoir trouvé son successeur comme grand chorégraphe de Biarritz.

Financial Times, Laura Cappelle, 12 septembre 2019

Le danseur-chorégraphe aime faire alterner mouvements rapides et gestes plus lents dans cette pièce remarquable. Martin Harriague, né à Bayonne a trente trois ans et est artiste associé au Malandain Ballet de Biarritz. L’engagement esthétique et politique de l’enfant du pays a été immédiatement reconnu ici par les spectateurs qui le suivent à chacune de ses pièces.

Théâtre du blog, Jean Couturier, septembre 2019

Copyright © Martin Harriague. All rights reserved