1/1

Creation for the Kibbutz Contemporary Dance Company

Premiere June 2016 

 

Choreography & concept: Martin Harriague 

Dancers: Kibbutz Contemporary Dance Company

Costumes: Mieke Kockelkorn

Music: P. I. TCHAIKOVSKY 

Choreographer Assistants: Nadav Gal & David Ben Shimon 

 

Description:

A strong fascination for P.I.Tchaikovsky’s life and work was the starting point in which PITCH was conceived.

Inspired by the biography written by Nina Berberova and the letters collected and translated by André Lischke, the work is a 50 minutes performance created for 6 dancers that deals with the life and the  music of the composer. 

Press:

 

FINANCIAL TIMES, september 12, 2017 by Laura Cappelle
A tribute to Pyotr Ilyich Tchaikovsky, whose Russian initials form the title, Pitch was a risky proposition. Harriague has done his homework, and rises to the challenge with just six dancers. He finds depths of articulation in Tchaikovsky’s changes of pace, with legs stabbing like spears and lively upper bodies. The complex choreography operates at a thrilling speed that owes much to Israel’s influential contemporary dance scene. Harriague adds a singular eye for theatre. He plays with the images that the name Tchaikovsky conjures in the minds of dance-goers. At the beginning, a man crawls out from under a queen’s white dress. Then, as she walks away, she drops the costume, and he tries it on, clutching its skirt with an expression of longing. Men dream of fairy-tales in Pitch, and partner each other, while a woman in a fat suit plays a castrated king. Elsewhere, a dancer wakes up screaming before a prince can kiss her. Harriague’s take on Tchaikovsky is sympathetic yet wistful. 

DANSERCANALHISTORIQUE, september 12, 2017 by Thomas Hahn

... Où les partitions de ballet de P.I. Tchaikovsky (le titre étant composé de ses initiales) sonorisent une série de tableaux loufoques. On part de séquences troublantes de beauté et d’interdits, notamment érotiques, pour arriver à des clins d’œil et déconstructions plutôt potaches.

Tout ça est aussi iconoclaste que grand public, à situer entre Dada Masilo et Jeroen Vebruggen. Et on peut se dire que les danseurs du Malandain Ballet Biarritz vont atterrir avec bonheur sur la planète Harriague.  Thierry Malandain a en effet invité cet enfant du Pays Basque à créer une pièce avec les danseurs du CCN. 

DANSOMANIE, september 10, 2017

... le ballet s’oriente vers un méli-mélo de variations connues pour les amateurs de grands ballets classiques, mais teintés d’humour : celle des quatre petits cygnes ou celle de la Fée Dragée, magnifiques, surfant sur la parodie, valent tout leur pesant d’or ...

Le travail de Martin Harriague est fait d’exigence envers ses danseurs et réciproquement, le chorégraphe semble travailler sur les moindres détails : le travail des bras notamment, du bassin, des jambes, jusque dans chaque expression du visage, tout est l’objet d’une attention particulière de sa part. Chaque note musicale semble imprégner chaque mouvement, la partition n’est pas ici simple toile de fond, mais fait partie intégrante de la chorégraphie. 
Martin Harriague est une révélation pour beaucoup, une confirmation pour Thierry Malandain. 

SUDOUEST, september 12, 2017, by Maud Jussaume

... les six danseurs du Kibbutz Contemporary Dance Company offrent une danse menaçante et tourmentée, qui trouble le spectateur ... La danse des petits cygnes se convertit en une leçon de danse classique menée à la baguette par le cygne en chef, et non dénuée d’humour. Comme chez Thierry Malandain, les rôles figuratifs et la danse s’accordent à merveille. Le Bayonnais de 31 ans a montré ses talents. Ils sont prometteurs.​

Copyright © Martin Harriague. All rights reserved