Durée 60 min

Chorégraphie, lumières, décor Martin Harriague

Costumes Mieke Kockelkorn

 

Musique P.I. Tchaikovski

 ​

Assistant Nadav Gal
 

Interprètes Kibbutz Contemporary Dance Company

 ​

Première Suzanne Dellal Tel Aviv Israel - 5.06.2016

                

Production Kibbutz Contemporary Dance Company

  

Présentation

« PITCH est d’abord une déclaration d’amour à Piotr Illitch Tchaikovski à qui elle emprunte beaucoup plus que ses initiales. Dans une transcription personnelle et moderne, la pièce laisse la musique du compositeur russe exercer son pouvoir de séduction en en rappellant la vitalité, la profondeur et la surprenante diversité.

L’univers de la musique de P. I. Tchaïkovski qu’elle évoque va bien au-delà du monde féérique des grands ballets, et c’est grâce à la lecture de la biographie de Nina Berberova que tout s’éclaire : derrière le masque de l’homme lisse et affable, apparaît une âme tourmentée, sentimentale et frénétique, tendue entre amour de la vie et désespoir morbide, et finalement résolument actuelle, à l’image de sa musique. PITCH, où l’itinéraire de vie et de musique de Tchaïkovski sera le fil rouge, nous livre cette complexité. La musique... le mouvement... le mouvement dans la musique : quand les extraits d’opéra, de symphonies, de grands ballets, d’œuvres pour piano dépeignent des univers tour à tour délicats et flambloyants, enchantés et pathétiques, les danseurs se pensent comme des instruments de musique, et cherchent à dépasser par leur énergie celle de la partition. Et quand la modernité du propos nous entraîne trop loin, la partition du maître est prolongée par de nouvelles compositions électro-acoustiques.

Efforçons nous de ne pas croire aux êtres parfaits, vite ennuyeux. Plus conformes à la réalité, les figures proposées en clin d’œil aux ballets classique – le cygne, le prince, ... - ont perdu de leur superbe et dessinent des personnages certes moins délicats, parfois même vulgaires mais jubilatoires, qui épousent le rythme, les couleurs et la vitalité de la partition.

Un extrait de PITCH, décrivant les imperfections, les doutes et les déboires d’un prince charmant pas si charmant a été primé en avril 2016 au Concours de jeunes chorégraphes de Biarritz (distinction qui m’a valu de créer une pièce pour l’incroyable compagnie du Malandain Ballet Biarritz, Sirènes, Première en 2018). Le vrai héros, l’enchanteur, le prince de PITCH, en proie lui aussi aux doutes et aux railleries, c’est le musicien lui-même : Piotr Illich Tchaikovski. »

Martin Harriague

Presse 

« ... Pitch était une proposition risquée mais Harriague relève le défi avec seulement six danseurs. La chorégraphie bien élaborée opère à une vitesse effrénée qui doit beaucoup à la scène influente de la danse contemporaine israélienne... Harriague ajoute un regard singulier théâtral, sympathique et nostalgique. » 

FINANCIAL TIMES, Laura Cappelle

"... on part de séquences troublantes de beauté et d’interdits, notamment érotiques, pour arriver à des clins d’œil et déconstructions plutôt potaches. Tout ça est aussi iconoclaste que grand public, à situer entre Dada Masilo et Jeroen Vebruggen. Et on peut se dire que les danseurs du Malandain Ballet Biarritz vont atterrir avec bonheur sur la planète Harriague. Thierry Malandain a en effet invité cet enfant du Pays Basque à créer une pièce avec les danseurs du CCN. »

DANSERCANALHISTORIQUE, Thomas Hahn

« ... le ballet s’oriente vers un méli-mélo de variations connues pour les amateurs de grands ballets classiques, mais teintés d’humour : celle des quatre petits cygnes ou celle de la Fée Dragée, magnifiques, surfant sur la parodie, valent tout leur pesant d’or... Le travail de Martin Harriague est fait d’exigence envers ses danseurs et réciproquement, le chorégraphe semble travailler sur les moindres détails : le travail des bras notamment, du bassin, des jambes, jusque dans chaque expression du visage, tout est l’objet d’une attention particulière de sa part. Chaque note musicale semble imprégner chaque mouvement, la partition n’est pas ici simple toile de fond, mais fait partie intégrante de la chorégraphie. Martin Harriague est une révélation pour beaucoup, une confirmation pour Thierry Malandain. »

DANSOMANIE

 

« ... les six danseurs du Kibbutz Contemporary Dance Company offrent une danse menaçante et tourmentée, qui trouble le spectateur... La danse des petits cygnes se convertit en une leçon de danse classique menée à la baguette par le cygne en chef, et non dénuée d’humour. Comme chez Thierry Malandain, les rôles figuratifs et la danse s’accordent à merveille. Le Bayonnais de 31 ans a montré ses talents. Ils sont prometteurs. »

SUDOUEST, Maud Jussaume

Copyright © Martin Harriague. All rights reserved